inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (12 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • L'économie du Charolais.
  • Bourgogne ; Charolais ; Comptes d'exploitation ; Economie régionale ; Elevage ; Exploitation agricole ; Extensification agricole ; France ; France du Centre ; Géographie humaine ; Productivité agricole ; Région agricole ; Spécialisation ; Système
  • charolaise. Il est montré que l'un des points les plus importants dans le débat sur le modèle d'élevage réside dans l'opposition intensification/extensification.
  • Extensification et zones rurales fragiles : la zone d'élevage charolais
  • Agriculture ; Beaujolais ; Bourgogne ; Carte ; Carte au 1:200 000 ; Charolais ; Climat ; Dynamique de la végétation ; France ; Généralités sur la géographie ; Massif central ; Mâcon ; Phytogéographie ; Rhône-Alpes ; Sol ; Synécologie descriptive
  • La carte intéresse la bordure orientale du Massif Central, la plaine du Roannais et du Brionnais, les Monts du Charolais, du Beaujolais et du Mâconnais et, à l'est de la Saône, les plateaux de la Bresse et de la Dombes. Elle fait ressortir
  • Les conditions naturelles dans ce pays de moyenne montagne, le morcellement des structures agraires, l'élevage succédant à l'exploitation forestière (charolais et moutons), un niveau de vie faible: un pays autrefois misérable qui reste pauvre. La
  • , ou même le passage à l'élevage charolais des plateaux de Combraille. (PE).
  • Dominance renforcée des grandes exploitations : mais l'élevage bovin charolais est devenu naisseur, l'élevage ovin est important, le fermage s'est substitué au métayage, la culture n'est plus guère pratiquée, le système, extensif, est peu gourmand
  • L'insémination artificielle est pratiquée sur 70 % du cheptel bovin du département de la Loire, en très large majorité sur des vaches de races laitières. Elle reste peu utilisée en élevage charolais dans le Nord du département. Jusqu'en 1984, la
  • progression des inséminations en races pures laitières a réduit l'importance du croisement industriel réalisé avec des semences charolaises qui représentent plus de la moitié du nombre total d'inséminations. Les premières conséquences de la politique de
  • Mise en valeur tardive (assainissements de la deuxième moitié du XIX siècle) et fossilisation de l'espace rural par l'élevage charolais. Les problèmes de l'eau ne sont pas résolus, voire pas même posés. (RB).
  • Le déclin a frappé toutes les régions, mais particulièrement la Sologne et le Bocage bourbonnais, jadis piliers de l'élevage traditionnel, où la concurrence de l'élevage charolais sur des exploitations assez vastes n'a pas fait rechercher
  • compartimenté (types moyen-montagnard, submontagnard, châtillonnais, charollais et pré-saônois), enfin le couloir de la Saône à l'est, ouvert aux influences continentales et méditerranéennes (types semi-continental et saônois). La régionalisation est illustrée
  • de celle du reste du département, ni par l'agriculture qui participe des systèmes des pays voisins, par exemple le Brionnais dans le système Charolais. Elle est avant tout le fait du travail industriel, de la naissance d'une région cotonnière animée