inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (3 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • La crise libanaise vue de Turquie
  • Proche-Orient, géopolitique de la crise
  • position de critique constructive, alliant condamnation de l'action israélienne et diplomatie souple ouverte au dialogue. La gestion de la crise libanaise paraît significative des rapports de force entre pouvoir civil et militaire.
  • La guerre israélo-libanaise a choqué en Turquie. Tout au long du mois de guerre, les manifestations on changé progressivement de nature : la gauche a pris le relais de l'islamisme radical. Malgré cette contestation, le gouvernement maintient une
  • Proche-Orient, géopolitique de la crise
  • rapports de force militaires, toujours à l'avantage d'Israël.
  • L'actualité de l'été 2006 au Liban révèle la précarité des équilibres stratégiques et militaires au Moyen-Orient. La confrontation Israël-Hezbollah met en lumière le rôle grandissant joué par l'Iran dans la région et souligne le vide laissé par la
  • disparition de l'Iraq comme acteur stratégique. Un nouveau jeu d'influences et d'intérêts complexes s'institue progressivement. Il est nécessaire de prendre en compte les différentes stratégies introduites par les acteurs de la région afin de rééquilibrer les
  • Proche-Orient, géopolitique de la crise
  • . Si cette stratégie était en théorie brillante, elle a été en pratique un désastre. Loin de se heurter contre un mur israélien dissuasif, les ennemis d'Israël ont gagné en force et en confiance. Il ne sert à rien de chercher des solutions territoriales
  • Le but de la stratégie du désengagement annoncée fin 2003 était de fournir une solution temporaire au constat que le conflit avec les Palestiniens n'est pas territorial, et que garder les territoires conquis en 1967 est démographiquement suicidaire