inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (3 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • La gestion de l'eau à l'épreuve des territoires
  • Aménagement hydraulique ; Conflit ; Coopération intercommunale ; France ; Gestion ; Gestion de l'eau ; Géopolitique ; Poitou-Charentes ; Politique ; Projet ; Territoire ; Utilisation de l'eau
  • de forces et permettent parfois de reconsidérer des questions de développement local. Exemple des Charentes.
  • La gestion de l'eau constitue en France un moyen de contrôle politique sur des territoires. Aussi les collectivités locales développent des stratégies singulières pour obtenir cette compétence convoitée, dans un contexte de décentralisation. La
  • dimension géopolitique de la gestion de l'eau est accentuée lorsque des projets de réglementation européens ou nationaux s'immiscent dans ces jeux d'acteurs. Les procédures de gestion intégrée de l'eau par bassin-versant bouleversent localement les rapports
  • Depuis 1997, face à la combativité des riverains et des écologistes, la France expérimente une nouvelle procédure de concertation, le débat public. Son impact sur les rapports de forces entre acteurs de l'aménagement est réel : les associations y
  • gagnent en reconnaissance et visibilité, les maîtres d'ouvrage prennent des risques importants, les élus organisent la résistance ou se tiennent dans une prudente réserve. Mais le débat public souffre du manque de moyens de la Commission nationale chargée
  • de l'organiser, il ne permet pas de répondre à la question de l'opportunité des projets, et les expertises restent largement sous le contrôle des maîtres d'ouvrage.
  • Les Assises régionales des libertés locales (octobre 2002-février 2003) : beaucoup de bruit pour rien
  • accompagnant le débat parlementaire par un débat régionalisé avec les élus locaux, le gouvernement a donné aux réseaux d'élus locaux l'occasion de faire valoir leurs positions dans les rapports de forces institutionnels. Le Sénat a largement relayé ces
  • Le Premier Ministre a présenté son projet de réforme comme un acte II de la décentralisation. Cependant la réforme ne permettra pas de régler les dysfonctionnements légués à l'architecture territoriale française par les lois Defferre. En
  • positions au profit des départements.