inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (8 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • La gendarmerie, force de sécurité au service de la nation
  • La gendarmerie, bien que force militaire, exerce des missions surtout civiles et de service public. Cette spécificité pose problème dès qu'est abordée la question des liens avec la nation : cela peut être prétexte à une remise en cause de
  • l'appartenance de la gendarmerie au monde des armées. Derrière ces discours se trouvent des rivalités de pouvoir parfois historiques entre la gendarmerie et les autres composantes de l'armée. La référence à la nation est saisie différemment selon la place dans la
  • hiérarchie, les responsabilités exercées. Le discours sur la nation est plus ou moins présent suivant les métiers de gendarme et les perspectives de carrière.
  • Forces armées et politique : une longue passion russe
  • Avec la disparition de l'URSS, de simples représentants de leur corps social, les militaires deviennent acteurs de la vie politique russe, mais à titre individuel et en occupant l'ensemble du prisme politique. Loin d'avoir pris le pouvoir en tant
  • qu'institution, les militaires de l'entourage de Poutine sont des proches du président. Ils ne sont rien d'autre qu'un outil au service de la politique du président russe.
  • L'Armée populaire de libération : miroir des trajectoires modernes de la Chine
  • socialiste, est aussi un pouvoir dans l'Etat, un acteur tragique de répression politique, et une force à laquelle dirigeants et population demandent d'être l'expression d'une puissance retrouvée de la Chine.
  • Depuis les années 1980, une profonde réforme de l'armée chinoise s'est engagée dans le domaine doctrinal. L'armée a été redéfinie comme un outil moderne de puissance devant relever les défis régionaux et globaux, et devant répondre aux contestations
  • internes. La reconversion civile d'une partie du complexe militaro-industriel ne s'est pas faite sans dérives affairistes. L'armée et la nation entretiennent des rapports complexes. Le militaire, porteur des valeurs d'unité nationale et de modernisation
  • L'armée britannique, projection de puissance et géopolitique euratlantique
  • britannique actuelle est axée sur la projection de forces et de puissance. Engagé dans les structures de l'OTAN et participant à l'Europe de la défense, ce système militaire s'inscrit dans une géopolitique atlantique.
  • Dans les années d'après-guerre froide, la référence britannique s'est imposée progressivement aux décideurs français du monde de la défense. Le partenaire britannique offre par ailleurs l'exemple d'une armée professionnelle à la portée des efforts
  • français. Au risque de froisser les susceptibilités nationales, le président français pose comme objectif de mettre les armées françaises au niveau des armées britanniques. Enracinée dans de fortes traditions et anciennement professionnalisée, l'armée
  • La refondation de la Bundeswehr : affirmation nationale et culture de la retenue
  • aujourd'hui à même de projeter forces et puissance au loin. L'indispensable refondation de la Bundeswehr peine à suivre la normalisation diplomatique. Divers facteurs obèrent l'affirmation nationale de la nouvelle Allemagne sur le plan militaire.
  • Depuis septembre 1990, l'Allemagne est redevenue sujet de droit international. La nation tardive d'autrefois se veut aujourd'hui une nation normale assumant ses responsabilités au sein des cadres multilatéraux existants. L'armée allemande doit être
  • Au-delà de la disparité des forces conventionnelles, qui avantage l'Inde, et de la recherche pakistanaise d'un équilibre fondé sur la dissuasion, cet entretien met l'accent sur les rapports entre armée et nation dans les deux pays. L'armée
  • pakistanaise est au coeur de l'appareil d'Etat pakistanais, et étend son pouvoir bien au-delà des questions stratégiques. L'armée indienne, au contraire, est aux ordres du pouvoir civil. Mais toutes deux doivent gérer les pluralités qui marquent leur nation
  • respective. Armée et nation sont au coeur de la géopolitique régionale.
  • Entre la guerre du Viêt Nam et celle du Golfe, l'usage de la force a été gouverné par un ensemble de restrictions exigeantes et largement imposé par l'armée. L'influence de ces restrictions sur la politique étrangère a encore grandi sous Clinton
  • , même si la plupart des analystes sont surtout préoccupés par le fossé entre les valeurs militaires et civiles. Après le 11 septembre, l'armée pourrait réaffirmer son influence si la guerre en Iraq se transforme en bourbier inextricable.
  • DE DURAND, E.
  • On doit admettre comme ni évidente ni tout à fait novatrice la mise sur pied officielle d'une armée nationale juive, même en pleine guerre d'indépendance. L'armée israélienne, instrument de réappropriation de la force souveraine par un certain
  • nombre de Juifs se représentant comme membres d'un peuple, et non seulement comme adeptes d'une confession, est à l'image du pays : ni angélique, ni satanique, mais intégrant au fond, avec ses fortes spécificités, une réalité géopolitique très complexe.