inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (11 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Le système des villes moyennes du sud du Chili, vers la construction de nouveaux espaces de relations ?
  • La question des villes moyennes ou intermédiaires a été largement débattue, en raison de la difficulté à établir leur définition. Un système de villes moyennes particulier est situé au sud du Chili, constitué par les régions de La Araucanía, Los
  • Ríos et Los Lagos. Ce système présente une configuration spatiale plutôt monocentrique, où les interactions entre villes sont développées à l'intérieur de chaque région et, par conséquence, les liens transfrontaliers sont faibles voire inexistants. Les
  • pouvoir mieux comprendre le système de villes moyennes du sud du Chili à partir d'une analyse de réseau et du degré de cohésion des différentes villes. Le réseau qui organise ce système est déterminé principalement par les relations hiérarchiques et de
  • polycentrisme pour l'ensemble du système a été estimé moyen à faible. Cette situation est encore plus dramatique au sein de chaque espace régional. Les relations spatiales entre centres urbains se réalisent à deux échelles. Dans la première, trois types
  • centres urbains à l'intérieur de chaque région développent différents types de configuration spatiale, tant à un niveau régional et que local. Cette thèse a cherché à comprendre les concepts de ville intermédiaire ou moyenne et à les stabiliser, pour
  • type vertical. Ainsi, il existe un élevé degré de dépendance à l'égard des capitales régionales, ce qui organise un réseau monocentrique à l'intérieur de chaque espace régional, où il serait encore possible de trouver des villes isolées. Le degré de
  • Les petits producteurs, les villes et le lait : défis du ravitaillement alimentaire dans les Andes du nord de l'Equateur
  • Cette thèse déchiffre les défis rencontrés par les petits producteurs dans l'approvisionnement alimentaire urbain dans les Andes du Nord en Équateur, avec une étude de la structure et du fonctionnement du système d'approvisionnement urbain en
  • produits laitiers à l'échelle nationale. Les stratégies de production et de commercialisation des petits producteurs sont observées au niveau local à travers deux exemples: Machachi et Nono. Le système d'approvisionnement est analysé comme un réseau spatial
  • où les zones de production, les points de vente et de consommation sont interconnectés, ceci générant des dynamiques dialectiques de transformation mutuelle il travers les interactions des différents acteurs. Historiquement, le système s'est structuré
  • en fonction des besoins et des caractéristiques des producteurs de moyenne et grande taille. Cependant, au cours des dernières décennies, les petits producteurs sont devenus des acteurs essentiels grâce à des stratégies entre les villes et la campagne
  • . L'incorporation des petits producteurs dans cette dynamique montre leur grande capacité d'adaptation face aux opportunités générées par un marché en pleine croissance. Malgré tout, leur interaction avec les autres acteurs dénote une inégalité dans les relations de
  • pouvoir qui reste encore peu modifiée. D'autres modalités d'intégration des petits producteurs restent à construire.
  • La production de la métropole : quel rôle jouent les documents de planification ? : les cas de la Région Métropolitaine de Belo Horizonte au Brésil et de la métropole lyonnaise en France
  • le processus d'établissement d'une gestion métropolitaine. Au Brésil, changements récents dans le système de gestion métropolitaine dans divers états fédérés ont été mise en place depuis le début des années 2000.La Région Métropolitaine de Belo
  • Horizonte (RMBH) figure entre ces premières expériences d'innovation dans le sujet. Renouvelé presque il y a une décennie, le système de la RMBH compte avec quelques instances et instruments de gestion, dont le Plan Directeur de Développement Intégré (PDDI
  • ) y figure comme instrument principal. Même si existante depuis les années 1970, la mise en place du système de gestion présente, outre les problèmes cités ci-dessous, des difficultés liés à une construction partagé et à une mise en conscience de
  • La gestion métropolitaine pose des défis dans différents pays parmi le monde : difficultés d'établissement d'autorités métropolitaines, partage de compétences, changements de pouvoir politiques... Ce sont de nombreuses difficultés à surmonter dans
  • l'échelle (ou de la réalité ?) métropolitaine parmi la population, les techniciens et les élus. C'est dans la quête de ces questions qu'il a été pertinent d'étudier l'expérience des coopérations métropolitaines en France. Les communautés urbaines existants
  • depuis la décennie de 1970 ont fait beaucoup avancer les processus de coopération inter municipaux, notablement dans le cas de l'agglomération lyonnaise, choisi comme deuxième étude de cas. Ainsi comme l'action publique se transforme avec l'émergence des
  • Les stratégies d'adaptation à la congestion automobile dans les grandes métropoles : analyse à partir des cas de Paris, São Paulo et Mumbai
  • Politique des transports
  • automobile comme une perturbation interne du système automobile. A partir d'une approche systémique et comparative, nous étudions les manifestations sociales, spatiales et temporelles de la congestion automobile en Île-de-France et dans deux régions
  • L'objectif de cette recherche est d'analyser le rôle de la congestion automobile dans la vie quotidienne des ménages motorisés des grandes métropoles. La congestion est-elle plus intense dans les grandes métropoles des pays émergents ? La situation
  • dans ces grandes métropoles préfigure-t-elle l'avenir de l'Île-de-France, compte tenu d'une offre viaire qui se stabilise et d'une multiplication des déplacements automobiles de banlieue à banlieue ? Nous partons de la définition de la congestion
  • métropolitaines de pays émergents, São Paulo au Brésil et Mumbai en Inde. L'étude s'appuie sur les enquêtes de déplacements des ménages et les données du trafic. Puis, nous examinons comment la puissance publique, les acteurs collectifs intermédiaires et les
  • ménages motorisés de ces métropoles s'adaptent à la congestion et interagissent. Pour cela, nous menons une évaluation de la politique de transport de ces régions, enquêtons sur les stratégies des entreprises et des associations, et réalisons une enquête
  • interactive de réponses déclarées auprès des ménages motorisés, suivie d'un questionnaire en Île-de-France.
  • Scolarisation de masse
  • de les surmonter. Les sentiments d’injustice du système scolaire ont engendré des mouvements lycéens revendiquant de meilleures conditions dans les lycées publics.
  • Cette thèse analyse l’expérience lycéenne au Brésil dans le contexte de massification de ce niveau scolaire. Des entretiens semi-structurés ont été menés avec des lycéens inscrits dans des lycées publics et privés, à recrutement social contrasté
  • , situés dans la ville brésilienne de Curitiba. La définition de l’école et du travail des lycéens, empruntée à la sociologie de l’expérience scolaire, a guidé l’analyse du matériel empirique. La première épreuve lycéenne est de gérer la sociabilité et
  • l’efficacité scolaire. Les rapports aux collègues, aux professeurs et le choix de l’établissement dépendent des logiques priorisées par les lycéens. L’autre épreuve est de donner du sens aux connaissances scolaires. Les lycéens cherchent l’intérêt et l’utilité
  • de ce qu’ils apprennent au lycée mais, ils n’arrivent pas toujours à les trouver. La logique de la subjectivation qui guide les découvertes et réveille les passions par des connaissances scolaires, est subordonnée à la logique instrumentale par
  • laquelle les lycéens cherchent l’efficacité dans leur préparation aux concours d’entrée sélectifs des universités. L’enjeu de leur scolarité au lycée est d’accéder à l’université, à l’image des modèles, des proches qui ont réussi, ou de contre-modèles, ceux
  • La participation associative dans les quartiers populaires : associations, problèmes publics et configurations politiques locales dans la périphérie urbaine de Paris et de Buenos Aires.
  • offertes par la désagrégation du système politique communiste des « banlieues rouges » et l’intervention croissante de l’État dans les quartiers populaires au travers de la politique de la ville. L’étude de l’activité et du fonctionnement de cette
  • le fonctionnement de cette association permettent de cerner les raisons d’un changement dans les formes d’engagement et de s’interroger sur le processus d’autonomisation des associations locales à l’égard des systèmes politiques. Dans le cas argentin
  • La thèse se positionne au croisement de la problématique de la publicisation des problèmes sociaux et de celle de la transformation des engagements militants. La recherche entend expliquer, par une double approche locale et internationale, l’essor
  • de la participation associative depuis les années 1970 dans les quartiers populaires urbains situés en périphérie de Paris et de Buenos Aires. La première partie est consacrée à l’analyse des théories politiques du fait associatif et à leur insertion
  • au sein d’une sociologie empirique de la participation associative. La généalogie de la notion de société civile est mise en relation avec l’avènement de la démocratie moderne afin d’inscrire l’essor associatif des dernières décennies dans une
  • perspective historique de longue portée. Notre approche de la participation associative est ensuite explicitée en référence à trois grandes thématiques du fait associatif : le tiers secteur, le capital social et l’engagement militant. La deuxième partie
  • La fabrique de la ville : promoteurs immobiliers et financiarisation de la filière du logment à Santiago du Chili
  • propriétaires fonciers, des autorités publiques et des promoteurs. Les agencements localisés de ce système d’acteurs génèrent ainsi les dynamiques urbaines contemporaines. Les impacts de la financiarisation se révèlent inégaux, et se déploient selon un gradient
  • La montée en puissance du marché des capitaux dans le financement du logement a débouché sur la création de spatialités spécifiques à Santiago du Chili. La territorialisation de ces investissements a demandé l’intervention d’un intermédiaire doté
  • d’un savoir-faire spécialisé sur l’espace. Les promoteurs immobiliers ont su adapter leurs programmes résidentiels aux exigences financières: maintien de rentabilités élevées par l’exploitation d’ « opportunités foncières », maîtrise du risque par la
  • diversification et accélération du cycle de rotation du capital. La financiarisation n’a pas entraîné la suppression des modalités antérieures de (re)production de la ville, mais leur hybridation. Les logiques financières se sont immiscées dans le jeu des
  • centre-périphérie. Dans les marges de Santiago, les acteurs financiers restent en retrait et jouent le rôle discret mais essentiel d’intermédiaire pour les transactions foncières. L’argument fiscal est ici le ciment d’une véritable coalition pro
  • -croissance entre autorités des communes périphériques de Santiago et promoteurs. La rapidité du cycle de rotation du capital, la disponibilité de foncier « à rénover », et un cadre juridique plus sécurisant se sont conjugués pour faire du centre-ville la
  • Le corridor métropolitain entre Buenos Aires et Rosario : un espace complexe de la métropolisation
  • de centralisation héritée d'un système de planification binaire qui ne distingue rien d’autre que l’urbain et le rural. Par conséquent, ce territoire est vu aujourd’hui comme purement fonctionnel ou est mythifié, ce qui empêche la lecture des logiques
  • Le territoire intermédiaire qui relie Buenos Aires et Rosario le long du Paraná, de la route nationale 9 et de la ligne ferroviaire Mitre est un espace métropolisé qui s’est formé à la fin du XIXème siècle, avec l’installation des premiers ports
  • , gares et industries du pays. Depuis les années 1950, du fait de la croissance démographique accélérée de ces deux métropoles et du changement de régime économique national, ce territoire a suscité de manière épisodique l'intérêt des institutions de
  • planification et des géographes. Les premières ont encouragé la création de « l’axe fluvio-industriel », support d’une politique d'industrialisation avec l’établissement d'industries lourdes et de grandes infrastructures sur les rives du Paraná. Les seconds
  • l’ont analysé comme « front » ou « littoral », ou sous le concept de mégalopolis. Ces figures sont des écueils à la bonne compréhension du territoire intermédiaire et à une analyse fine des dynamiques métropolitaines car elles le placent dans une logique
  • spatiales et des défis territoriaux dans cet espace complexe. Cette thèse analyse les dynamiques métropolitaines hybrides qui le façonnent comme corridor métropolitain et met en lumière le rôle des acteurs privés, opérant à l’échelle locale et globale, dans
  • Universidad de Buenos Aires
  • Politique de l'eau, controverses socio- techniques et conflits territoriaux dans l'Aire Métropolitaine de Buenos Aires (2006-2015)
  • Gestion de l'eau
  • une transformation dans la politique de l'eau et de l'assainissement à Buenos Aires, l'inertie du système de réseau centralisé et les limitations de la gestion territoriale de la part de l'autorité du bassin versant Matanza Riachuelo, limite la portée
  • Cette thèse analyse les enjeux de la mise en œuvre de la politique de l'eau et de l'assainissement dans l'Aire métropolitaine de Buenos Aires (AMBA) au cours de la dernière décennie. Plus précisément, on étudie les scénarios de controverses et
  • conflits qui ont conduit à l'émergence de nouveaux acteurs dans la région responsable de la gestion des ressources. La thèse est organisée en trois axes: l'institutionnelle, axée sur l'étude des modifications dans le scénario des acteurs en charge de la
  • gestion de l'eau depuis la création de l'entreprise publique de l'eau et de l'assainissement AySA, et l'Autorité de Bassin Matanza- Riachuelo. L'environnement, consacré à analyser controverses générées par les différentes visions présentes par ces deux
  • organismes et l'importance qui acquiert le regard de l'environnement à l'intérieur de la provision des services par rapport à la vision sanitaire traditionnelle du secteur. Et, la dimension socio-territoriale qui vise à décrire l'accessibilité à l'eau et à
  • l'assainissement dans la région, caractérisant les zones les plus touchées par le manque de service et les conflits qui émergent là, exigeant le droit à l'accès à l'eau? Pour répondre à ces dimensions on a choisi une stratégie méthodologique mixte qui permit
  • Universidad de Buenos Aires
  • Inégalités de mobilité dans le Grand Santiago et la région Ile-de-France : politiques de logement, des transports et gouvernance métropolitaine
  • mécanismes redistributifs sont très faibles. Cette convergence souligne l'intérêt d'analyser les limites des systèmes de gouvernance métropolitaine pour résoudre ce type d'iniquités. Cette question est adressée par l'observation de deux controverses publiques
  • Notre époque est caractérisée par des enjeux globaux inédits qui exigent une critique et une reformulation des principes d'organisation socioéconomique, notamment dans le domaine de l'aménagement urbain. La concentration de la population dans des
  • grandes agglomérations, leur ségrégation croissante et leur empreinte écologique, soulignent l'importance de faire évoluer les institutions métropolitaines. Au sein de ce vaste champ de recherche, cette thèse se concentre sur la problématique des
  • inégalités de localisation et déplacements, et des limites de l'action publique face à ces enjeux. Ainsi, nous développons l'hypothèse que l'accumulation de désavantages de logement et déplacements constituerait une forme d'injustice sociale qui pourrait être
  • objectivée par des mesures quantitatives à un niveau méso-social. Le corolaire éthique d'un tel constat, en termes d'action publique nous amène à proposer une hypothèse complémentaire. En effet, l'atténuation des inégalités urbaines nécessiterait
  • d'institutions capables de coordonner diverses politiques sectorielles, avec cohérence territoriale et en réponse aux demandes sociales. Ces deux hypothèses s'articulent dans une dialectique qui développe des concepts et des méthodologies pour l'étude du droit à
  • De monde carcéral à espace culturel : mémoire collective, patrimonialisation et réappropriations. Le cas de la transformation de l'Ex-cárcel de Valparaiso (Chili)
  • . Réciproquement, il examine les réappropriations dont le site est l’objet et comment ils tendent à légitimer l’ancienne prison elle-même. Dans le contexte du classement de Valparaiso au patrimoine de l’Humanité par l’Unesco, en 2003, et plus largement du système
  • Cette thèse étudie la transformation de l’ancienne prison publique de Valparaiso, au Chili, en un espace culturel à partir de sa désaffectation en 1999. S’appuyant sur une enquête de terrain intégrant des entretiens approfondis, des documents de
  • presse écrite et d’autres sources secondaires, elle interroge les configurations singulières qui contribuent à la réhabilitation de ce lieu portant le stigmate de ses fonctions précédentes. Les enchevêtrements entre le monde carcéral et les mondes de
  • l’art et de la culture ainsi que les formes d’administration à mi-chemin entre l’institutionnel et le citoyen sont analysés. La thèse soutient que les infrastructures désaffectées ne sont pas neutres : ancrées dans l’espace urbain, elles constituent le
  • cadre de mémoires collectives et de significations qui dépassent leurs caractéristiques fonctionnelles. Le travail explore les effets de l’ancienne prison sur le capital symbolique et le travail des artistes locaux, dans un cadre de précarité matérielle
  • économique néolibéral chilien, l’ancien pénitencier apparaît comme une plateforme pour des mégaprojets infrastructurels, en vue de la relance de la ville par le biais de stratégies fondées sur la patrimonialisation, le tourisme et les services. En ce sens, la