inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (14 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • Étude de faisabilité : détection de sites archéologiques et cartographie géomorphologique en Syrie par l'exploitation d'images RSO de ERS-1 et HRV de SPOT-2 intégrées dans un SIG
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • Asie ; Base donnée ; Cartographie ; Détection ; Etude faisabilité ; Imagerie ; Moyen Orient ; Paléogéographie ; Paysage ; Prospection ; Prévision ; SPOT ; Satellite ERS-1 ; Site archéologique ; Sol ; Syrie ; Système GPS ; Système information
  • Asia ; Global Positioning System ; Middle East ; Space remote sensing ; Spot ; Syria ; archaeological sites ; cartography ; data bases ; detection ; exploration ; feasibility studies ; geographic information systems ; imagery ; landscapes
  • Dans cette étude, on a pour objectifs de mesurer la contribution de la télédétection à la connaissance du système paléogéographique et de cibler la ou les partie(s) du spectre électromagnétique susceptible(s) de convenir le mieux en prospection
  • archéologique. Une base de données cartographiques est réalisée sur une zone-témoin syrienne centrée sur les sites de Terqa (3e/2e millénaire av. J.-C.) et Doura Europos (Haut-Empire Romain). On montre que la connaissance de l'affectation du sol participe à la
  • mise en évidence d'éléments géomorphologiques remarquables ainsi qu'à la découverte des relations entre tous les éléments du paysage. Le croisement des images avec des données thématiques permet d'ajuster et de compléter des informations et d'effectuer
  • des prévisions. Les images satellitaires sont rarement d'une utilité directe dans les travaux de terrain à cause de leur échelle. Elles fournissent cependant des spatiocartes qui donnent un autre point de vue que les cartes topographiques généralement
  • utilisées. En fournissant des données originales, elles contribuent à améliorer la réflexion sur le problème de la localisation de sites à prospecter. Des deux capteurs analysés (RSO de ERS-1, HRV de SPOT-2), celui du satellite SPOT-2 fournit les images qui
  • conviennent le mieux pour cet usage. L'étude est cependant beaucoup trop limitée pour diminuer la valeur des images radars.
  • 1998
  • [b1] Université de Liège, Laboratoire de géomorphologie et télédétection, allée du 6 Août, 2, bât. B-11, 4000 Liège, Belgique
  • [b2] Université de Liège, Service d'assyriologie et d'archéologie de l'Asie antérieure, 32, place du 20 Août, 4000 Liège, Belgique
  • Système d'information hydrogéologique pour une évaluation du potentiel hydrique en milieu cristallophyllien fissuré : la région de Biankouma-Man (ouest de la Côte d'Ivoire)
  • Hydrogeological information system for an assessment of the hydrous potential in fissured cristallophylian environment: the Biankouma-Man (western part of Ivory Coast)
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • Afrique ; Afrique Ouest ; Base donnée ; Côte d'Ivoire ; Eau souterraine ; Filtrage ; Fissure ; Fracture ; Gestion ressource eau ; Haute résolution ; Linéament ; SPOT ; Système information ; Terrain ; Traitement donnée ; Télédétection ; Télédétection
  • Africa ; Ivory Coast ; Space remote sensing ; Spot ; West Africa ; data bases ; data processing ; filtering ; fissures ; fractures ; ground water ; high resolution ; information systems ; lineaments ; remote sensing ; terrains ; volume ; water
  • Africa ; Africa occidental ; Agua subterránea ; Alta resolucion ; Base dato ; Costa de Marfil ; Detección a distancia ; Fisura ; Fractura ; Gestión recurso agua ; Lineamento ; Spot ; Teledetección espacial ; Tratamiento datos ; Volumen
  • quantification et la localisation des systèmes de fractures ayant la capacité de drainer le plus grand volume d'eaux souterraines. La validation de ces informations sur le terrain est en cours et les données serviront d'indicateurs effectifs de présence d'eau en
  • d'urgence qui peut effectivement constituer la première étape d'un système d'information hydrogéologique à référence spatiale en contexte cristallophyllien qu'il conviendrait de généraliser à l'ensemble du territoire ivoirien, constitué pour l'essentiel de
  • Face au problème urgent lié au flux migratoire brutal de réfugiés dans la région de Biankouma-Man, près de la frontière ivoiro-libérienne, le Centre universitaire de recherche et d'application en télédétection (CURAT) aentrepris une étude
  • d'évaluation des potentialités hydrogéologiques de cette région. Établir un présystème d'information hydrogéologique sur une base de données régionales pratiquement inexistante passe par l'exploitation optimale d'une seule image HRV (P) de SPOT. Les traitements
  • de préparation, de rehaussement et de filtrage de cette image ont permis une extraction d'informations de nature structurale en milieu cristallophyllien de tout premier ordre, qui se traduit par la mise en évidence de structures particulières, la
  • milieu cristallophyllien fissuré. Il ressort de la discussion trois points importants : 1) seul le contrôle sur le terrain peut valider les résultats obtenus et fournir un complément d'informations; 2) la sélection des parcelles d'échantillonnage pour
  • 1998
  • [b1] Centre universitaire de recherche et d'application en télédétection (CURAT), Laboratoire associé francophone A UPELF-UREF (LAF-401), Université de Cocody, Abidjan 22 B.P. 582, Abidjan, Cote d' ivoire
  • Les références de terrain dans l'initialisation et la validation des traitements de données aérospatiales : contribution aux études environnementales multicritères
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • Base donnée ; Classification ; Estuaire Seine ; Etalonnage ; Europe ; Europe Ouest ; France ; Haute résolution ; Normandie ; Photographie aérienne ; Photographie spatiale ; SPOT ; Système information ; Terrain ; Traitement donnée ; Télédétection
  • Europe ; France ; Normandy ; Seine Estuary ; Space remote sensing ; Spot ; Western Europe ; aerial photography ; calibration ; classification ; data bases ; data processing ; high resolution ; information systems ; space photography ; terrains
  • Dans le cadre de la mise en place et de l'actualisation constante d'un « Observatoire de la ville» et d'un « Système d'informations territoriales des milieux estuariens » (SIT), nous tentons de mettre au point des procédures d'extraction
  • d'informations géographiques issues de données aérospatiales traitées en matière thématique. Les spécifications de chaque traitement sont établies en fonction de l'échelle d'utilisation du document à élaborer et définissent les sources de données à exploiter
  • (clichés aériens, images satellitaires, photographies spatiales). En fait, chaque niveau d'intervention implique une échelle d'investigation particulière (région, écotone, agglomération, quartier, etc.) et nécessite par conséquent des étalonnages de terrain
  • singuliers n'intervenant pas obligatoirement lors des mêmes phases d'analyse. Actuellement, les deux bases de données géographiques en mode image sont sollicitées dans le cadre de planifications territoriales officielles et interviennent de manière
  • déterminante dans les plans d'aménagement en cours d'élaboration. Sur les sites urbanisés, des procédures utilisant la morphologie mathématique, les opérations de filtrage et une palette de compositions colorées ont permis d'appréhender avec efficacité des
  • entités homogènes de bâti en faisant ion des limites administratives habituelles; la finalité est d'orienter les actions de terrain en fonction d'un nouveau découpage spatial. En estuaire de Seine, les principales investigations concernent la mise en place
  • 1998
  • [b1] Centre interdisciplinaire de recherches en transports et affaires internationales (CIRTAI), UPRESA 6063 du CNRS, Université du Havre, 25, rue Philippe-Lebon, B.P. 420, 76057 Le Havre, France
  • [b2] Laboratoire de modélisation et traitements graphiques (MTG), UPRESA 6063 du CNRS, Université de Rouen, 76821 Mont-Saint-Aignan, Royaume-Uni
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • Analyse image ; Analyse statistique ; Base donnée ; Classification ; Imagerie ; Modèle ; Pixel ; Réseau neuronal ; Sol ; Statistique ; Système information géographique ; Télédétection ; Télédétection spatiale
  • Pixel ; Space remote sensing ; classification ; data bases ; geographic information systems ; image analysis ; imagery ; models ; neural networks ; remote sensing ; soils ; statistical analysis ; statistics
  • La reconnaissance de la couverture du sol à partir des classifications automatiques est l'une des recherches méthodologiques importantes en télédétection. Avec cette méthode, on a l'avantage de disposer d'une couche classifiée, à mettre en
  • correspondance avec des informations d'autres sources dans un SIG, ou bien à utiliser comme donnée de base dans la construction d'un modèle dynamique de l'environnement. Dans cet article, nous développons des comparaisons entre les classificateurs non dirigés
  • neuronaux (réseaux auto-organisants de Kohonen) et les statistiques (nuées dynamiques de Diday) qui nous amènent à proposer une procédure semi-dirigée capable de forcer l'identification des pixels confondus avec des thèmes non appropriés dans une première
  • 1998
  • Transformation des terres du Rif et son impact sur l'envasement du barrage Ibn Battouta (Tangérois, Maroc)
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • ; SPOT ; Sol ; Système information géographique ; Thematic Mapper ; Télédétection spatiale ; Versant
  • Africa ; Landsat ; Morocco ; North Africa ; Rif ; Space remote sensing ; Spot ; Thematic Mapper ; dams ; drainage basins ; geographic information systems ; high resolution ; imagery ; impact statements ; land cover maps ; landcover ; maps ; models
  • ans. Cette transformation de l'occupation du sol rend le versant tangérois très vulnérable à l'action érosive de la pluie et du ruissellement. Cette information a été intégrée dans un modèle d'érosion basé dans un système d'information géographique
  • Une étude multidate basée sur l'utilisation d'une carte existante d'occupation des terres établie en 1976 (1: 20 000), de l'imagerie satellitaire (HRV de SPOT de 1990 et TM de LANDSAT de 1996) et de travaux sur le terrain a permis de préciser
  • l'évolution spatiale et temporelle du défrichement du matorral dans le bassin versant de Telata (18 000 ha, Tangérois). La régression du matorral au profit de la culture en pente des céréales avait touché environ 15 % de la superficie du bassin versant en 20
  • (SIG). Ce dernier est basé sur l'équation universelle de perte en sol dans sa version révisée (RUSLE) et qui fait l'objet d'un programme d'adaptation aux conditions méditerranéennes. Les rendements en sédiments calculés avec ce modèle pour le bassin de
  • Telata intégrant respectivement la carte d'occupation des terres de 1976 et celle de 1996, sont en accord avec les données d'envasement mesurées par bathymétrie dans le réservoir du barrage Ibn Battouta (1976 et 1991). Le SIG du bassin versant développé
  • avec la mise à jour par télédétection offre un outil efficace de diagnostic et de planification des aménagements pour une gestion de conservation des bassins versants rifains.
  • 1998
  • [b1] Institut agronomique et vétérinaire Hassan Il, Département des sciences du sol, B.P. 6202, Instituts, Rabat, Maroc
  • [b2] Administration des eaux et forêts et de la conservation des sols, Chellah, Rabat, Maroc
  • Création d'une mosaïque d'orthophotos comme réalité de terrain dans un environnement de photogrammétrie numérique sur ordinateur personnel
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • ; Réalité terrain ; Suisse ; Système information géographique ; Zone urbaine
  • Central Europe ; Europe ; Geneva Switzerland ; Switzerland ; accuracy ; aerial photography ; altitude ; computers ; digitization ; geographic information systems ; ground truth ; histograms ; mosaics ; numerical models ; orientation ; photogrammetry
  • L'orthophoto numérique constitue un document de réalité de terrain riche et facilement exploitable au sein d'un SIG. Les logiciels disponibles aujourd'hui sur ordinateur personnel permettent la démocratisation de la photogrammétrie, comme l'atteste
  • cette contribution qui présente la réalisation d'une mosaïque d'orthophotos de l'agglomération de Genève à partir de huit photographies aériennes en noir et blanc à l'échelle du 1: 30 000. Les étapes de la procédure sont la numérisation des photographies
  • d'histogramme ont permis d'obtenir une mosaïque de bonnes qualités géométrique et radiométrique. La finesse de sa résolution (2,5 m) en fait un document précieux pour l'évaluation des résultats obtenus avec les images satellitaires. On discute aussi plusieurs
  • aspects critiques pour obtenir des orthophotos de qualité satisfaisante, notamment la qualité du scanneur, le type de modélisation, le nombre et la précision des points d'appui.
  • 1998
  • [b1] Institut de géographie, Université de Fribourg, Pérolles, 1700 Fribourg, Suisse
  • Suivi de la dégradation du matorral du Rif (Maroc): choix du dosage de l'information spatiale et des relevés de terrain
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • Afrique ; Afrique du Nord ; Bassin versant ; Carte occupation sol ; Cartographie ; Classification terrain ; Dégradation ; Extrapolation ; Haute résolution ; LANDSAT ; Maroc ; Occupation sol ; Précision ; Réalité terrain ; SPOT ; Sol ; Système
  • Africa ; Landsat ; Morocco ; North Africa ; Space remote sensing ; Spot ; Thematic Mapper ; accuracy ; cartography ; degradation ; drainage basins ; extrapolation ; geographic information systems ; ground truth ; high resolution ; land cover maps
  • Le présent travail est une réflexion sur les besoins en données de réalité de terrain nécessaires aux classifications dirigées des images satellitaires. II a été fait lors d'une étude de cartographie et de suivi de dégradation des terrains de
  • matorral dans le Rif occidental du Maroc. L'étude vise la précision et le suivi de l'évolution du matorral comme unité d'occupation du sol dans le bassin versant de Telata (18 000 ha). La méthode utilisée s'appuie sur les images satellitaires (HRV de SPOT
  • de 1990 et de 1996; TM de LANDSAT de 1996) pour l'extrapolation des relevés de terrain. La grande variabilité spatiale de ces formations végétales assez basses et la répartition aléatoire des zones de défrichement ont rendu la discrimination de
  • l'occupation du sol par les méthodes classiques, basées sur les classifications dirigées, assez difficile. Avec cette étude, on a testé la qualité des classifications dirigées à l'aide de trois niveaux croissants de prospection en transects (toposéquences
  • ) couvrant 2,8 %, 4,3 % et 6,3 % de la superficie du bassin versant. Les résultats ont montré que le premier niveau, grâce à l'expérience de l'interprète et à l'emploi de données auxiliaires dans un SIG, offre une efficience cartographique acceptable, les
  • autres n'ayant pas apporté suffisamment d'amélioration par rapport au coût supplémentaire qu'ils engendraient. Ce résultat permet, donc de raisonner d'une façon objective la prospection de terrain pour les différentes zones agro-écologiques.
  • 1998
  • [b1] Département des sciences du sol, Institut agronomique et vétérinaire Hassan II, B.P.6202 Instituts, Rabat, Maroc
  • [b2] Département d'écologie végétale et de pastoralisme, Institut agronomique et vétérinaire Hassan II, B.P. 6202 Instituts, Rabat, Maroc
  • Apport de la télédétection et des SIG à l'inventaire et au suivi des parcours au Maroc
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • Afrique ; Inventaire ; Maroc ; Parcours(terrain) ; Système information géographique ; Télédétection
  • Africa ; Geographic information system ; Inventory ; Morocco ; Rangeland ; Remote sensing
  • , l'estimation du taux de recouvrement et la caractérisation des états de surface. Le repérage sur le terrain s'effectuait à l'aide de l'image, de cartes topographiques et d'un système de positionnement par satellite (GPS). La cartographie de la végétation
  • Le projet Geostat-Maroc a été mis sur pied dans le but de développer une méthodologie basée sur la télédétection et les SIG, qui permettra de produire l'inventaire des parcours au niveau national de façon rapide et moins coûteuse. L'approche
  • méthodologique qui a été suivie se compose des étapes suivantes : 1) stratification des terrains de parcours en 7 zones homogènes en utilisant des cartes existantes à l'échelle du 1: 2 000 000 et le SIG; 2) mise en place d'un plan de sondage statistique constitué
  • par un réseau de scènes HRV de SPOT en tenant compte de la stratification; 3) cartographie détaillée de la végétation à l'échelle 1: 50 000 dans trois zones-témoin correspondant à 3 parmi les 7 strates en utilisant pour chaque zone deux images
  • multibandes HRV, durant la même campagne agricole 1991-1992 ; 4) élaboration d'un modèle statistique et estimation des superficies des faciès pastoraux. Le travail de terrain a été indispensable pour l'identification des espèces végétales dominantes
  • a permis d'identifier selon les sites de 7 à 10 classes dont 3 à 5 espèces végétales (l'alfa, l'armoise, etc.). Les précisions de classification obtenues étant comprises entre 83 % et 86 %. Le recoupement des documents existants au moyen du SIG a permis de
  • 1998
  • [b1] Centre royal de télédétection spatiale (CRTS), 16 bis, avenue de France, Agdal, Rabat, Maroc
  • Action de recherche concertée « Télédétection des ressources en eau » : présentation, résultats intermédiaires et perspectives
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • ; Pédologie ; Qualité eau ; Ressource eau ; Ruissellement ; SPOT ; Satellite RADARSAT ; Système information géographique ; Thematic Mapper ; Tunisie ; Télédétection spatiale
  • Africa ; Landsat ; Morocco ; North Africa ; Space remote sensing ; Spot ; Thematic Mapper ; Tunisia ; altitude ; cartography ; data bases ; drainage basins ; geographic information systems ; high resolution ; modern ; numerical models ; physical
  • L'action de recherche concertée (ARC) « Télédétection des ressources en eau s'effectue dans le cadre d'un réseau de quatre laboratoires appartenant à autant de pays du Nord et du Sud. L'objectif est d'appliquer la télédétection et les SIG à la
  • gestion des bassins versants dans les régions semi-arides. Deux sites ont été sélectionnés, l'un au Maroc (le bassin versant de Telata) et l'autre en Tunisie (le bassin versant intermédiaire de Sebkhat El Kelbia). Trois aspects sont considérés
  • : l'hydrologie, l'érosion et la qualité de l'eau. Des données HRV de SPOT, TM de LANDSAT et RSO de RADARSAT sont mises à contribution. A l'état actuel du projet, les résultats suivants ont été obtenus : 1) pour les deux sites : la réalisation de la base de
  • données regroupant les paramètres physiques du milieu (modèle numérique d'altitude, hydrographie, pédologie, géologie, pluviométrie, etc.) et l'évaluation de l'apport des données RSO à l'identification des classes hydrologiques; 2) pour le site tunisien
  • : l'étude de l'érosion selon la méthode SAGATELE et une recherche d'un modèle hydrologique et de transport solide ainsi que la mise en oeuvre du modèle ANSWERS; 3) pour le site marocain : la délimitation des unités hydrologiques définies par la méthode SCS
  • et l'étude radiométrique des différents états de surface caractéristiques des classes hydrologiques. La communication se termine par une tentative de synthèse méthodologique et thématique commune aux deux projets, faisant ressortir les similitudes des
  • 1998
  • [b1] Laboratoire de télédétection et systèmes d'information à référence spatiale (LTSIRS), École nationale d'ingénieurs de Tunis (ÉNIT), B.P. 37, 1002 Tunis-Belvédère, Tunisie
  • [b2] Laboratoire de conservation des sols et de l'eau, Département des sciences du sol, Institut agronomique et vétérinaire Hassan II, avenue Allal Fassi, Cité Al Afrane, B.P. 6202, Rabat-Instituts, Maroc
  • [b3] Unité SIRS, Département de génie rural, École polytechnique fédérale de Lausanne (ÉPFL), GR-Ecublens, 1015 Lausanne, Suisse
  • [b4] Centre de recherche en géomatique (CRG), Pavillon Louis-Jacques Casault, Université Laval, Québec (Québec), G1K 7P4, Canada
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • Le développement d'une méthode de classification par réseau de neurones (RN) d'images RSO aéroportées et RADARSAT-1 fait l'objet de cet article. Les données présentées au réseau sont des vecteurs de l'image dont les composantes sont les valeurs des
  • pixels prises dans une fenêtre de texture donnée. La classification a été réalisée pour l'analyse de textures, d'une part sur une image RSO aéroportée (C-HH) acquise dans le cadre du projet GlobeSAR de 4,3 m de résolution, recouvrant une région semi-aride
  • du Sud tunisien et, d'autre part, sur une image RSO de RADARSAT-1 de 12,5 m de résolution de la région de la ville de Kairouan. L'apprentissage a été réalisé à l'aide d'un RN à une seule couche cachée formée d'un nombre assez faible de neurones. Les
  • résultats de la classification ont été évalués en termes de taux d'identification des textures. Le meilleur résultat étant de 85 % pour l'image RSO aéroportée et plus de 75 % pour l'image RSO de RADARSAT-1. Des améliorations de l'homogénéité des différentes
  • classes obtenues ont été réalisées en introduisant les tables de régularisation par les champs de Markov.
  • 1998
  • [b1] Laboratoire de télédétection et de systèmes d'informations à référence spatiale (LTSIRS), École nationale d'ingénieurs de Tunis, B.P. 37, 1002 Tunis-Belvédère, Tunisie
  • Application de la réalité de terrain et de l'imagerie radar à la cartographie des mangroves de la région de Douala (Cameroun)
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • réponses radar aux paramètres de structure des mangroves. Enfin, nous nous proposons de contribuer à la mise en oeuvre d'un système de suivi des écosystèmes littoraux. Plusieurs approches ont été abordées dans le but d'atteindre les objectifs fixés. La
  • L'objectif poursuivi dans cette étude comporte trois grands volets. Premièrement, nous visons l'appréhension des relations entre l'évolution des processus sédimentologiques et le dynamisme naturel des mangroves. Nous essayons ensuite de corréler les
  • première a consisté à séparer les taches d'aspects homogènes et différents à partir de l'interprétation stéréoscopique de photographies aériennes infrarouges. Les principaux critères utilisés ont été les différents niveaux de gris, le grain de la formation
  • et la localisation des taches par rapport aux chenaux ou aux taches de caractéristiques différentes. D'autres données ont été utilisées telles la hauteur des arbres, la régularité et la densité du couvert végétal, et la forme du profil des forêts en
  • bordure de chenaux ou de baies. Les sites correspondant aux différentes catégories sélectionnées ont été examinés sur le terrain aux endroits où il était possible de les atteindre, ce qui a fourni la base d'une description des zones végétales de ces
  • mangroves. Enfin, des traitements numériques ont été effectués avec l'imagerie RSO satellitaire et aéroportée, dans le but de produire une cartographie automatique de la zone étudiée. L'image RSO classifiée illustre les propriétés très intéressantes de
  • 1998
  • [b1] École nationale supérieure polytechnique de Yaoundé, B.P. 8390, Yaoundé, Cameroun
  • Apport de l'imagerie RSO en milieu aride: Cas de la région de Nouakchott en Mauritanie
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • systèmes dunaires, le tracé des sous-écoulements, ainsi que les zones de fragilité du cordon littoral. Une étude diachronique de ces secteurs sensibles, avant et après un épisode pluvieux, met en évidence d'importants changements d'états. Plusieurs
  • Le littoral de la région de Nouakchott en Mauritanie s'étire sur près de 400 km. Isolée de la mer par un cordon, la plaine littorale, large de 4 à 5 km, a une altitude générale nettement inférieure au niveau moyen de la mer. Créée en 1957
  • , Nouakchott s'est développée dans cet environnement fragile. L'utilisation de données HRV de SPOT ainsi que des études sur le terrain ont permis de cartographier les sols. Les données RSO de ERS-1 traitées récemment soulignent la géomorphologie des grands
  • hypothèses peuvent être avancées, la plus vraisemblable est que, la pénétration des ondes décroissant très fortement avec l'humidité, ces changements d'états témoignent des variations de la rétention en eau des sols. L'utilisation conjointe des données radar
  • et optiques aident à la compréhension du fonctionnement des milieux de la région de Nouakchott, qui se trouve actuellement confrontée à de grands risques environnementaux, tant maritimes (inondations par rupture du cordon littoral) que continentaux
  • 1998
  • [b1] PRODIG, Unité mixte de recherche 183, CNRS, 191, rue Saint-Jacques, 75005 Paris, France
  • [b2] Université de Marne-la-Vallée, Laboratoire de physíque mécanique des géomatériaux, Institut francilien d'ingénierie, 2, allée de la Butte Verte, 93166 Noisy-le-Grand, France
  • Étude des récifs coralliens à l'île de la Réunion par télédétection multibande
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • (système d'information géographique), une carte thématique. Cette carte a permis d'identifier la répartition des communautés et leur dégradation sur le platier récifal de la Saline ainsi que de quantifier leur superficie. L'analyse met en évidence
  • Ce travail a pour but d'étudier l'intérêt de l'utilisation de la télédétection aéroportée, soit des images CASI (Compact Airborne Spectral Imager) à haute résolution spatiale et spectrale, pour l'amélioration des connaissances sur les récifs
  • coralliens de la Réunion. En raison du faible développement des structures coralliennes de l'île, nous avons étudié le récif corallien de la Saline. Nous avons choisi une méthode d'échantillonnage non aléatoire sur une base de 118 points d'échantillonnage
  • pour une zone d'étude de 342,2 ha (12 classes). Nous avons reconnu sur le terrain les communautés à dominance corallienne en chacun des points échantillons. Puis, l'analyse de l'image multibande du platier récifal a permis d'élaborer, dans un SIG
  • l'importance en surface du bioconstruit (84 %) par rapport au biodétritique (16 %) et la superficie en pourcentage des coraux vivants ou en voie de dégradation (75,5 %) par rapport aux coraux morts anciennement nécrosés (24,5 %). Cette étude permet également
  • d'identifier certaines unités jusqu'alors peu connues. Les classifications et les calculs de superficies ont donc permis d'élaborer une cartographie fiable qui constitue un outil nécessaire à la gestion de ce milieu naturel.
  • 1998
  • [b1] ORSTOM-SEAS, Station de réception NOAA et Surveillance de l'environnement assistée par satellite, B.P. 172, 97492 Sainte-Clotilde, Reunion
  • [b2] Laboratoire d'écologie marine, Université de la Réunion, B.P. 7151, 97715 Saint-Denis, Reunion
  • Validation d'une stratégie d'échantillonnage pour l'estimation de l'humidité des sols alluviaux par télédétection
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • Pour étudier l'humidité des sols par télédétection, des images HRV (XS) de SPOT ont été simulées aux résolutions de 5 m, 10 m, 15 m, 20 m, 25 m et 30 m dans le cadre d'une mission aéroportée. Lors du passage de l'avion, des échantillons de sols ont
  • été prélevés simultanément sur 40 sites à raison de 6 échantillons par site. L'humidité pondérale de ces échantillons a été déterminée après dessèchement à l'étuve. Elle a varié de 1 à 35 %. Les meilleurs ajustements entre les données images et les
  • humidités pondérales des sols ont été obtenus pour des modèles exponentiels. La qualité de ces ajustements (R2 de 0,4 à 0,92) dépendait du type de sol. Elle était très bonne pour les sols argileux et sableux mais médiocre pour les sols limoneux perturbés par
  • la battance. L'humidité varie avec la microtopographie des sols, à l'échelle du décimètre, et la prise d'échantillon sur le terrain doit intégrer cette variabilité pour pouvoir être confrontée aux réflectances de pixels de 5 m ou plus. Le résultat
  • essentiel de ce travail a été l'absence de différence significative dans les ajustements d'une résolution géométrique à l'autre, entre 5 m et 30 m.
  • 1998
  • [b1] Centre d'écologie des systèmes aquatiques continentaux (CESAC), UMR C.5576, CNRS et Université Paul Sabatier, 29, rue Jeanne Marvig, 31055 Toulouse, France