inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (2 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • Transformation des terres du Rif et son impact sur l'envasement du barrage Ibn Battouta (Tangérois, Maroc)
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • ; SPOT ; Sol ; Système information géographique ; Thematic Mapper ; Télédétection spatiale ; Versant
  • Africa ; Landsat ; Morocco ; North Africa ; Rif ; Space remote sensing ; Spot ; Thematic Mapper ; dams ; drainage basins ; geographic information systems ; high resolution ; imagery ; impact statements ; land cover maps ; landcover ; maps ; models
  • ans. Cette transformation de l'occupation du sol rend le versant tangérois très vulnérable à l'action érosive de la pluie et du ruissellement. Cette information a été intégrée dans un modèle d'érosion basé dans un système d'information géographique
  • Une étude multidate basée sur l'utilisation d'une carte existante d'occupation des terres établie en 1976 (1: 20 000), de l'imagerie satellitaire (HRV de SPOT de 1990 et TM de LANDSAT de 1996) et de travaux sur le terrain a permis de préciser
  • l'évolution spatiale et temporelle du défrichement du matorral dans le bassin versant de Telata (18 000 ha, Tangérois). La régression du matorral au profit de la culture en pente des céréales avait touché environ 15 % de la superficie du bassin versant en 20
  • (SIG). Ce dernier est basé sur l'équation universelle de perte en sol dans sa version révisée (RUSLE) et qui fait l'objet d'un programme d'adaptation aux conditions méditerranéennes. Les rendements en sédiments calculés avec ce modèle pour le bassin de
  • Telata intégrant respectivement la carte d'occupation des terres de 1976 et celle de 1996, sont en accord avec les données d'envasement mesurées par bathymétrie dans le réservoir du barrage Ibn Battouta (1976 et 1991). Le SIG du bassin versant développé
  • avec la mise à jour par télédétection offre un outil efficace de diagnostic et de planification des aménagements pour une gestion de conservation des bassins versants rifains.
  • 1998
  • [b1] Institut agronomique et vétérinaire Hassan Il, Département des sciences du sol, B.P. 6202, Instituts, Rabat, Maroc
  • [b2] Administration des eaux et forêts et de la conservation des sols, Chellah, Rabat, Maroc
  • Suivi de la dégradation du matorral du Rif (Maroc): choix du dosage de l'information spatiale et des relevés de terrain
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • Afrique ; Afrique du Nord ; Bassin versant ; Carte occupation sol ; Cartographie ; Classification terrain ; Dégradation ; Extrapolation ; Haute résolution ; LANDSAT ; Maroc ; Occupation sol ; Précision ; Réalité terrain ; SPOT ; Sol ; Système
  • Africa ; Landsat ; Morocco ; North Africa ; Space remote sensing ; Spot ; Thematic Mapper ; accuracy ; cartography ; degradation ; drainage basins ; extrapolation ; geographic information systems ; ground truth ; high resolution ; land cover maps
  • Le présent travail est une réflexion sur les besoins en données de réalité de terrain nécessaires aux classifications dirigées des images satellitaires. II a été fait lors d'une étude de cartographie et de suivi de dégradation des terrains de
  • matorral dans le Rif occidental du Maroc. L'étude vise la précision et le suivi de l'évolution du matorral comme unité d'occupation du sol dans le bassin versant de Telata (18 000 ha). La méthode utilisée s'appuie sur les images satellitaires (HRV de SPOT
  • de 1990 et de 1996; TM de LANDSAT de 1996) pour l'extrapolation des relevés de terrain. La grande variabilité spatiale de ces formations végétales assez basses et la répartition aléatoire des zones de défrichement ont rendu la discrimination de
  • l'occupation du sol par les méthodes classiques, basées sur les classifications dirigées, assez difficile. Avec cette étude, on a testé la qualité des classifications dirigées à l'aide de trois niveaux croissants de prospection en transects (toposéquences
  • ) couvrant 2,8 %, 4,3 % et 6,3 % de la superficie du bassin versant. Les résultats ont montré que le premier niveau, grâce à l'expérience de l'interprète et à l'emploi de données auxiliaires dans un SIG, offre une efficience cartographique acceptable, les
  • autres n'ayant pas apporté suffisamment d'amélioration par rapport au coût supplémentaire qu'ils engendraient. Ce résultat permet, donc de raisonner d'une façon objective la prospection de terrain pour les différentes zones agro-écologiques.
  • 1998
  • [b1] Département des sciences du sol, Institut agronomique et vétérinaire Hassan II, B.P.6202 Instituts, Rabat, Maroc
  • [b2] Département d'écologie végétale et de pastoralisme, Institut agronomique et vétérinaire Hassan II, B.P. 6202 Instituts, Rabat, Maroc