inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (8 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • Les derniers annuaires statistiques bulgares posent plus de problèmes qu'ils n'en résolvent| on se trouve en effet confronté à des incohérences dues à des changements comptables, pour lesquels on n'a aucune indication méthodologique. De plus, le
  • communiqué annuel pour 1981 atteste une croissance parfaitement conforme aux prévisions du plan, mais sans fournir de chiffres-clés. Vraisemblablement, la fourchette de la croissance s'établit entre 4 et 5 %, mais il y a des disparités importantes d'un
  • secteur à l'autre et il faut tenir compte d'un temps d'adaptation au nouveau mécanisme économique qui doit être généralisé à toute l'industrie à dater du 1 janvier 1982. On peut néanmoins assurer qu'il y a eu fléchissement de la croissance industrielle
  • connaissent la progression la plus faible depuis 1971 avec un taux annuel de 7,2 %. Le volume des importations a augmenté plus rapidement que celui des exportations, mais les prix à l'exportation ont globalement augmenté de 4 %, tandis qu'à l'importation ils
  • ont diminué de 1,7 %. Cette évolution reflète des tendances différentes selon les groupes de pays considérés, mais il semble que la situation se soit améliorée pour l'URSS avec chacun de ces groupes: pays du CAEM, Tiers-Monde, pays occidentaux
  • Depuis le dernier relevé arrêté à la mi-novembre 1987, de nouvelles sociétés mixtes ont été constituées et de nouveaux projets soumis à l'étude| ils sont cités ici par pays (Autriche, Espagne, Etats-Unis, Finlande, France, Italie, RFA, Suisse, Japon).
  • instaurer un nouveau mode de pensée socialiste qui, s'il s'inspire de la transparence soviétique, manifeste plus de conservatisme qu'en URSS.
  • commerce a diminué de près du quart de sa valeur en roubles, quant au Tiers-Monde, il est réduit à la portion congrue.
  • Résultats commerciaux de l'URSS médiocres en 1985 : ses exportations ont diminué de 2,6 % en valeur et de 4,3 % en volume par rapport à 1984 (il s'agit surtout du pétrole)| réduction des importations en céréales essentiellement. Par contre, la
  • Présentation du plan quinquennal 1981-1985 avec ses principaux indicateurs (tableau comparatif avec les résultats des 2 plans précédents). Il préconise le renforcement de la base de matières premières, l'accroissement de l'approvisionnement des
  • Depuis 1981, l'URSS a réduit ses livraisons annuelles de pétrole à ses partenaires européens du CAEM| cette réduction s'est poursuivie en 1982 et 1983. Au-delà des coûts croissants de production du pétrole soviétique, il existe un problème pétrolier