inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Informeller Handel an internationalen Grensen. Schmuggelwirtschaft in Marokko am Beispiel der Provinzhaupstadt Nador und der Enklave Melilla

Commerce informel aux frontières internationales. Economie de contrebande au Maroc, l'exemple de la capitale provinciale Nador et de l'enclave de Melilla

Handel und Märkte

Commerce et marchés

Auteur(s) et Affiliation(s)

BERRIANE, M.
Université de Rabat, Maroc


Description :
Nador, la capitale provinciale du nord-est du Maroc, et l'enclave espagnole de Melilla, font partie des centres les plus importants du commerce informel au Maroc. Ces deux villes sont des produits de la politique coloniale de développement et de conquête. Le commerce des armes durant les siècles passés et les différences économiques entre les anciennes zones de protection française et espagnole ont posé les fondations d'un vaste système de contrebande. Melilla est le centre de distribution. Nador joue le rôle d'un immense marché où la demande est à l'échelle du pays. Avec d'autres centres de contrebande (Ceuta, Casablanca), le commerce informel rapportait presque autant que le tourisme international en 1990. - (D. Rouvière).


Type de document :
Article de monographie

Source :
Geographische Rundschau, issn : 0016-7460, 1997, vol. 49, n°. 9, p. 529-534, Collation : Illustration, Références bibliographiques : 7 ref.

Date :
1997

Editeur :
Pays édition : Allemagne, Braunschweig, Westermann

Langue :
Allemand
Droits :
Tous droits réservés © Prodig - Bibliographie Géographique Internationale (BGI)