inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Urban segregation levels in the British overseas Empire and its successors, in the twentieth century

Auteur :
CHRISTOPHER, A. J.

Description :
On estime généralement que les villes coloniales étaient marquées par la ségrégation raciale. Pour étayer ce concept, l'A. présente des statistiques concernant l'Empire Britannique au XXe siècle. Les villes des dominions sous latitude moyenne étaient remarquablement homogènes du point de vue racial, mais beaucoup plus hétérogènes sous les tropiques : les Européens formaient la grande majorité dans les premières, et de petites minorités dans les secondes, où la ségrégation européenne était toujours modifiée par la présence de serviteurs. Cependant les villes coloniales africaines, surtout en Afrique du Sud, ont formé un groupement particulièrement difficile, car les colons européens cherchaient à maintenir le contrôle grâce à la ségrégation établie. Il en est résulté un ensemble de villes à forte ségrégation. L'ère coloniale disparue, les villes ont développé de nouvelles tendances.


Type de document :
Article de périodique

Source :
Transactions - Institute of British Geographers (1965), issn : 0020-2754, 1992, vol. 17, n°. 1, p. 95-107, Collation : Illustration, Références bibliographiques : 66 réf.

Date :
1992

Editeur :
Pays édition : Royaume-Uni, London, Institute of British Geographers

Langue :
Anglais
Droits :
Tous droits réservés © Prodig - Bibliographie Géographique Internationale (BGI)