inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

What resilience is not : uses and abuses

Auteur(s) et Affiliation(s)

Ecole Normale Supérieure, Paris, France
RUFAT, S.
Dep. de Géographie, Univ. de Cergy-Pontoise, Cergy, France
ERI, 7230 Lab. Image Ville Environnement CNRS, Univ., Strasbourg, France
LE BLANC, A.
Université du Littoral Côte d'Opale - Dépt. de géographie, DUNKERQUE, France


Description :
La résilience s’impose tant dans les recherches académiques que dans les pratiques gestionnaires. La polysémie du terme nourrit de nombreux débats sur son utilisation et sa pertinence heuristique et opérationnelle. Il s'agit de montrer, à partir d’un état de l’art pluridisciplinaire, qu’il y a incompatibilités entre certaines acceptions du terme. Elles soulèvent des questions théoriques qui conduisent certains chercheurs à rejeter l’utilisation du terme. L’analyse du concept fait émerger des écueils méthodologiques qui sont manifestes lorsque l’on cherche à traduire la théorie en termes opérationnels. La résilience apparaît comme une réponse prometteuse aux difficultés récurrentes rencontrées dans la gestion du risque. Elle ne les résout que partiellement et en suscite de nouvelles. Sa mise en œuvre comporte des risques éthiques et politiques. L’injonction à la résilience implique un certain nombre de présupposés moraux et idéologiques pas toujours clairement énoncés mais qui posent problème.


Type de document :
Article de périodique

Source :
Cybergeo, issn : 1278-3366, 2012, n°. 621, p. 1-21, nombre de pages : 21, Références bibliographiques : 5 p.

Date :
2012

Identifiants :
eurl : http://cybergeo.revues.org/25554, doi : http://dx.doi.org/10.4000/cybergeo.25554

Editeur :
Pays édition : France, Paris, CNRS

Langue :
Anglais
Droits :
Tous droits réservés © Prodig - Bibliographie Géographique Internationale (BGI)