inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

La strada inversa. Geografia eco-critica, paesaggio e discorso ambientalista nella letteratura distopica e post-apocallitica

Le chemin inverse. La géographie éco-critique, le paysage et le discours écologique dans la littérature dystopique et post-apocalyptique

Auteur(s) et Affiliation(s)

Dipartamento di Sociologia e Ricerca Sociale, Univ. degli Studi, Milano, Italie


Description :
L'A. analyse différents textes dystopiques décrivant les inquiétudes de leur époque. Ainsi, les premiers ouvrages reflétaient les craintes des épidémies et de la sururbanisation, pour traiter des gouvernements autocratiques dans les années 1950 et des limites de la croissance de la population mondiale dans les années 1970. Il explique qu'aujourd'hui, les catastrophes liées au changement climatique et post-apocalyptiques sont le principal thème traité. Il conclut que les inquiétudes environnementales, bien qu'elles ne soient pas toujours au centre de l'intrigue, et en particulier les descriptions des paysages après la disparition de l'espèce humaine, comme c'est le cas dans le roman de Cormac McCarthy, reflètent les nouvelles formes de prise de conscience environnementale.


Type de document :
Article de périodique

Source :
Bollettino della Società geografica italiana, issn : 0037-8755, 2012, vol. 5, n°. 3, Ser. 13, p. 541-562, nombre de pages : 22, Références bibliographiques : 3 p.

Date :
2012

Editeur :
Pays édition : Italie, Roma, Società geografica italiana

Langue :
Italien
Droits :
Tous droits réservés © Prodig - Bibliographie Géographique Internationale (BGI)