inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Passive revolution : a church-military partnership in the Philippines

Auteur(s) et Affiliation(s)

GRANT, M.
Dept. of Geography, Univ. of British Columbia-Okanagan, Kelowna, Canada


Description :
Aux Philippines, un mouvement social catholique communautaire, oeuvrant pour le développement local et une large transformation des structures, prend l'Etat à contre-pied. Etabli sur le pouvoir de groupes locaux en réseau, le concept original a été adapté à une autre échelle par le Diocèse de San Carlos, et on a mis en place une variété de programmes d'action sociale variés. Il s'agit d'établir un partenariat unique entre le diocèse et les Forces armées des Philippines, afin de produire un certain nombre de changements positifs dans des zones mal desservies. On reste sceptique sur le degré de coopération de l'Eglise ou sur sa cooptation par les militaires lors de son entrée en partenariat. On s'appuie sur le concept de révolution passive selon Gramsci, moyen de conceptualiser les efforts de l'église de réformer la société de l'intérieur, et la réaffirmation du caractère inévitable du discours hégémonique.


Type de document :
Article de périodique

Source :
Singapore journal of tropical geography, issn : 0129-7619, 2013, vol. 34, n°. 3, p. 307-321, nombre de pages : 15, Références bibliographiques : 34 ref.

Date :
2013

Editeur :
Pays édition : Singapour, Singapore, University of Singapore

Langue :
Anglais
Droits :
Tous droits réservés © Prodig - Bibliographie Géographique Internationale (BGI)