inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Les élections locales 2013 en Côte d’Ivoire : des malentendus subsistent sur l’exercice de la démocratie

Auteur(s) et Affiliation(s)

BOUQUET, C.
Université Michel de Montaigne (Bordeaux 3) - UFR de géographie, PESSAC, France
UMR 5115 LAM Les Afriques dans le monde, Maison des Suds Univ. Bordeaux 3, Pessac, France
Université Félix Houphouët-Boigny, Institut de Géographie tropicale (IGT), Abidjan, Cote d' ivoire


Description :
Installé dans la douleur en mai 2011, le nouveau pouvoir ivoirien est parvenu à tenir le calendrier électoral de la mandature 2010-2015. Après les législatives de décembre 2011, les élections locales (municipales et régionales) ont eu lieu dans le calme en avril 2013. Mais le processus démocratique a conservé les mêmes faiblesses : découpage modifié, liste électorale incomplète, commission électorale indépendante non renouvelée. En outre, le FPI (parti de l’ancien chef de l’État) a de nouveau boycotté les consultations, et de nombreuses dissidences ont brouillé les scores des deux autres grands partis (RDR et PDCI), donnant aux indépendants un poids électoral difficile à déchiffrer. Heureusement, les enjeux étaient minimes car la décentralisation est encore très largement virtuelle.


Type de document :
Article de périodique

Source :
EchoGéo, issn : 1963-1197, 2014, Sur le vif, p. 1-11, nombre de pages : 11, Références bibliographiques : 7 ref.

Date :
2014

Identifiants :
eurl : http://echogeo.revues.org/13697, doi : http://dx.doi.org/10.4000/echogeo.13697

Editeur :
Pays édition : France, Paris, EchoGéo

Langue :
Français
Droits :
Tous droits réservés © Prodig - Bibliographie Géographique Internationale (BGI)