inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

De l’empathie en géographie et d’un réseau de géographes : la Chine vue par Léon Metchnikoff, Élisée Reclus et François Turrettini

Auteur(s) et Affiliation(s)

FERRETTI, F.
Université de Genève, Département de Géographie et Environnement, Genève, Suisse


Description :
En 1881, E. Reclus explique que, pendant la rédaction du volume VII de sa Nouvelle Géographie universelle consacré à l’Asie orientale, il se préoccupe d’abord de comprendre le point de vue des cultures qu’il analyse : Dans cette tâche, il est aidé par deux passeurs culturels influents à cette époque dans le domaine des études sur cette région. Il s’agit du géographe et anarchiste russe L. Metchnikoff et du sinisant genevois F. Turrettini. En partant de l’analyse de ce réseau original de sociabilité scientifique et en abordant ensuite les textes reclusiens sur la Chine, on interroge la construction de ce pays en tant qu’objet géographique de la part des premiers scientifiques de cette époque. Les différences culturelles sont abordées d’après une méthode empathique, plutôt que par l’affirmation d’une supériorité européenne préconçue.


Type de document :
Article de périodique

Source :
Cybergeo, issn : 1278-3366, 2013, n°. 660, p. 1-20, nombre de pages : 20, Références bibliographiques : 3 p.

Date :
2013

Identifiants :
eurl : http://cybergeo.revues.org/26127, doi : http://dx.doi.org/10.4000/cybergeo.26127

Editeur :
Pays édition : France, Paris, CNRS

Langue :
Français
Droits :
Tous droits réservés © Prodig - Bibliographie Géographique Internationale (BGI)