inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Neoliberalising the Fordist university : a tale of two campuses in Frankfurt a. M., Germany

Auteur(s) et Affiliation(s)

BELINA, B.
Institut für Humangeographie, Goethe-Univ., Frankfurt, Allemagne
PETZOLD, T.
Institut für Humangeographie, Goethe-Univ., Frankfurt, Allemagne
SCHARDT, J.
Institut für Humangeographie, Goethe-Univ., Frankfurt, Allemagne
SCHIPER, S.
Institut für Humangeographie, Goethe-Univ., Frankfurt, Allemagne


Description :
L’occupation de l’ancien campus de Bockenheim, tolérée , puis celle du bâtiment central du nouveau campus IG Farben de l’Université Johann Wolfgang Goethe à Francfort amène les AA. à étudier les raisons de la production d’espaces différentiés en tant qu’expressions des forces du Fordisme et du néolibéralisme respectivement. Dans un premier temps, ils expliquent que l’enseignement supérieur est un appareil d’Etat, devant répondre à des exigences particulières et fournir des services mais qu’en raison de sa propre matérialité institutionnelle, il produit une inertie institutionnelle. Ensuite, ils démontrent que de la production de l'espace sur le nouveau campus résulte du changement institutionnel au travers des aspects matériels de l’environnement bâti, ce qu’ils nomment la seconde inertie. Ils concluent que les deux mouvements d’inertie servent de médiateur entre la dynamique sociale et les lieux concrets de l’université.


Type de document :
Article de périodique

Source :
Antipode, issn : 0066-4812, 2013, vol. 45, n°. 3, p. 735-759, nombre de pages : 25, Références bibliographiques : 3 p.

Date :
2013

Editeur :
Pays édition : Royaume-Uni, Oxford, Blackwell

Langue :
Anglais
Droits :
Tous droits réservés © Prodig - Bibliographie Géographique Internationale (BGI)