inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

La politique de défense britannique et le « special relationship» anglo-américain. L’hypothétique rééquilibrage euro-atlantique

Auteur(s) et Affiliation(s)

MONGRENIER, J.S.
Univ. Paris 8, Institut français de géopolitique, Paris, France


Description :
Dans le sillage des États-Unis, l’armée britannique a été engagée en Afghanistan (2001) puis en Irak (2003-2009). 9500 soldats sont toujours sur le front afghan. Les pertes humaines ne sont pas négligeables, les équipements militaires s’usent et il en va de même du soutien du public à ces opérations. Aussi, les vertus d’un special relationship qui a mené le Royaume-Uni à se réengager sur des théâtres d’opérations à l’est de Suez sont parfois contestées. Une révision de la stratégie de défense est en cours. Cependant, les propos relatifs aux coopérations militaires franco-britanniques ne sont pas le signe d’un grand intérêt en faveur de la défense européenne ; la capacité d’attraction de la France et de l’Union européenne (UE) est probablement surestimée. Plus sûrement qu’une réorientation d’ensemble de la politique britannique, c’est un rééquilibrage des principaux engagements diplomatico-militaires britanniques qui doit être envisagé dans une logique de partenariat entre l’OTAN et l’UE.


Type de document :
Article de périodique

Source :
Hérodote (Paris), issn : 0338-487X, 2010, n°. 137, p. 162-184, nombre de pages : 23, Références bibliographiques : 1 p.

Date :
2010

Editeur :
Pays édition : France, Paris, La Découverte

Langue :
Français
Droits :
Tous droits réservés © Prodig - Bibliographie Géographique Internationale (BGI)