inscription
Portail d'information géographique
Aperçu de la ressource :


Auteurs :
Fauré, Yves-André

Description :

Le présent document est un des produits du programme de recherche en partenariat « Populations vulnérables face au diagnostic d’infection du VIH/sida au Brésil : réponses institutionnelles et expériences individuelles à Fortaleza », ANRS n°12223, dirigé par Lígia Kerr, épidémiologiste, Université fédérale du Ceará et Laetitia Atlani-Duault, anthropologue, IRD

Dans le domaine de la lutte contre l’épidémie de VIH/sida d’importants moyens ont été mobilisés régulièrement et depuis longtemps tant à l’échelle nationale du Brésil qu’au plan local de Fortaleza. L’ensemble de ces moyens a touché des populations toujours plus nombreuses et des cohortes démographiques sans cesse renouvelées et sexuellement actives. On devrait donc s’attendre à ce que l’ensemble de ces initiatives aient eu pour effet de rendre efficaces les incitations à la pratique volontaire du test de dépistage. Or les études quantitatives et les recherches qualitatives montrent que si le nombre de tests pratiqués a régulièrement augmenté au cours du temps, les réticences qu’ils suscitent persistent tout aussi continûment tant au sein de la population générale que de catégories de personnes jugées vulnérables car plus exposées que d’autres au risque d’être affectées par le VIH/sida.La question suggérée par cette situation consiste à essayer d’identifier et de caractériser les facteurs qui rendent intelligible la persistance de ces résistances à la pratique volontaire du test ou, ce qui revient au même, à comprendre les limites à l’efficacité des incitations à s’y soumettre. On interroge ici plus spécialement le monde des institutions locales, publiques et celles relevant du tiers-secteur, participant à la lutte contre le VIH/sida. Ce paysage institutionnel, en dépit, ou à cause de son épaisseur et de sa complexité, présente un certain nombre de carences, limites, dysfonctionnements qui tendent à infléchir l’efficacité attendue des structures, à modérer l’objectif universalisant des actions, à rendre malaisée la compréhension des informations produites autour de cette lutte par les populations.Les résultats de l’enquête suggèrent que, dans un contexte de facteurs, individuels et collectifs, entretenant entre eux des relations complexes, l’appareil institutionnel local, en dépit des efforts déployés pour relever le niveau de participation au test VIH, contribue, à sa façon, à un climat d’incertitude et de méconnaissance à propos de l’existence et de l’importance du test. Le système global d’incitation à sa pratique n’a pas encore atteint l’efficacité souhaitable. Ainsi la persistance des vulnérabilités et la survivance des réticences et des résistances au test de VIH trouvent-elles dans le fonctionnement concret des institutions locales des alliés involontaires.Mots-clefs



Mots-clés :
Fortaleza - VIH/Sida - Résistance aux tests VIH/Sida - Brésil - Groupes vulnérables - Institutions publiques locales Organisations locales de la société civile - [SHS.GEO] Humanities and Social Sciences/Geography

Editeur :
HAL CCSD

Langue :
fr

Type de document :
info:eu-repo/semantics/other, Other publications

Source :
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01287677; Le présent document est un des produits du programme de recherche en partenariat « Populations vu.. 2015

Date :
2015

Contributeurs :
Pôle de recherche pour l'organisation et la diffusion de l'information géographique (PRODIG) ; Université Panthéon-Sorbonne (UP1) - Institut de Recherche pour le Développement (IRD) - École pratique des hautes études (EPHE) - Université Paris-Sorbonne (UP4) - AgroParisTech - Université Paris Diderot - Paris 7 (UPD7) - Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS)

Identifiants :
hal-01287677
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01287677
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01287677/document
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01287677/file/FAURE%20texte.pdf