inscription
Portail d'information géographique
Aperçu de la ressource :


Auteurs :
Viel, Vincent

Description :

International audience

La caractérisation et la quantification des transferts sédimentaires dans les hydrosystèmes bas-normands constituent aujourd’hui des enjeux majeurs, non seulement en termes de connaissance du fonctionnement des hydrosystèmes, mais également pour la gestion des milieux et de leurs ressources naturelles (Directive Cadre sur l’Eau, Loi sur l’Eau et les Milieux Aquatiques). En effet, les conséquences associées à ces transferts peuvent être catastrophiques pour les populations (inondations, pollutions), pour les écosystèmes continentaux et aquatiques ou la biodiversité. Les quantifications menées aux exutoires de différents bassins versants bocagers soulignent régulièrement l’importance des transferts sédimentaires. Cependant, l’origine des sédiments et les modalités de leur transfert entre les zones de production et le cours d’eau restent difficiles à déterminer. En effet, si de nombreux stockages intermédiaires peuvent intervenir en amont des haies, l’organisation de l’occupation du sol et des structures paysagères (fossés, routes, etc.) peuvent également se combiner pour former un réseau de drainage artificiel susceptible de connecter au chenal principal des surfaces parfois très éloignées du cours d’eau. Comprendre les dynamiques hydro-sédimentaires internes à un bassin versant bocager nécessite donc de s’interroger sur le rôle des interactions entre les différentes composantes du milieu (parcelles, réseaux de haies, voirie et fossés) et ses conséquences sur la capacité des sédiments à rejoindre le cours d’eau. Pour cela, nous proposons ici une méthodologie permettant de dresser une cartographie des surfaces potentiellement connectées au réseau hydrographique en domaine bocager. Cette méthode, appliquée à trois petits bassins versants bas-normands, développe une approche plus dynamique du système érosif qui permet d’identifier les surfaces potentiellement contributives à la charge solide d’un bassin versant bocager, ce qui constitue une étape préalable indispensable à l’estimation de la connectivité sédimentaire entre versants et cours d’eau au sein de bassins versants bocagers.



Mots-clés :
bocage - structure paysagère - connectivité hydrologique potentielle - interactions - transferts sédimentaires - [SDU.STU.GM] Sciences of the Universe [physics]/Earth Sciences/Geomorphology

Editeur :
HAL CCSD

Langue :
fr

Type de document :
info:eu-repo/semantics/article, Journal articles

Source :
Géomorphologie; https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01291618; Géomorphologie, 2014, Actes des 14e Journées des Jeunes Géomorphologues, 2014 (2), pp.175-188

Date :
2014

Contributeurs :
Pôle de recherche pour l'organisation et la diffusion de l'information géographique (PRODIG) ; Institut de Recherche pour le Développement (IRD) - Université Paris-Sorbonne (UP4) - École pratique des hautes études (EPHE) - Université Paris Diderot - Paris 7 (UP7) - AgroParisTech (AgroParisTech) - Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) - Université Panthéon-Sorbonne (UP1)
Littoral, Environnement, Télédétection, Géomatique (LETG) ; Université d'Angers (UA) - Université de Nantes (UN) - Université de Caen Basse-Normandie - Université de Bretagne Occidentale (UBO) - Université Rennes 2 - Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS)

Identifiants :
hal-01291618
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01291618