inscription
Portail d'information géographique

Recherche avancée

Disparités régionales et rôle des régions métropolitaines en Indonésie : un nouveau modèle centre-périphérie ?

Auteur : Kurniawan Eko Budi

Discipline : Géographie

Université de soutenance

Paris 10

Année de soutenance

2011

Directeurs de thèse

Dubresson, Alain
Charras, Muriel

Description

Résumé

Les disparités régionales en Indonésie ont été identifiées depuis la période coloniale, époque à laquelle les différences les plus importantes étaient notées entre Java et les autres îles (les îles hors de Java). Cette thèse propose l'utilisation d'une plus petite taille régionale, celle du kabupaten (district) afin de développer une analyse plus fine des disparités. Les données récoltées au niveau provincial ne peuvent pas, par exemple, montrer le processus de métropolisation dans une région. Par ailleurs, nous utilisons l'indice de développement humain afin de compléter les analyses basées sur le PIB par habitant. Enfin, nous tentons d'identifier les liens entre les deux types de disparités régionales: la concentration économique et le niveau de bien-être. Cette thèse discute l’actuel modèle centre-périphérie de l’Indonésie et considère ses relations avec des disparités régionales. Cette thèse commence par identifier le rôle du colonialisme sur les disparités régionales. Il est évident que la politique coloniale a contribué à accroître la disparité entre Java et les autres îles. Nous avons ensuite considéré la situation actuelle de l’Indonésie en produisant des analyses à différentes échelles (île, province, district) lesquelles ont données des résultats contrastés. En termes de concentration économique, les disparités régionales entre les provinces et les districts restent stables. Cependant, au niveau du district, les résultats des analyses montrent une augmentation des disparités. Les activités économiques sont concentrées de façon disproportionnée à Jakarta. Cette situation est fortement liée au fait que l’Indonésie ait connu une transformation de son économie, du secteur agricole vers les secteurs industriel et de service. Ces derniers étant concentrés principalement à Jakarta. Les disparités régionales entre les provinces en PIB par habitant (activités minières exclues) sont stables. Les régions minières ont le plus haut PIB par habitant, mais leur indice de développement humain reste faible. Si nous excluons l'exploitation minière du PIB par habitant, les régions aux revenus élevés sont les régions industrielles. Jakarta se situe au deuxième rang pour l’indice de développement humain et le PIB par habitant (activités minières exclues). Ce résultat montre comment Jakarta est importante en termes de concentration économique et de bien-être. La typologie des régions indonésiennes montre comment la ville de Jakarta et ses agglomérations périphériques forment le cœur de l'Indonésie. Il existe cependant d'autres régions métropolitaines importantes: Medan, Bandung et Surabaya. Ces dernières ont un rôle de centres secondaires. Certaines régions minières et industrielles ayant un indice de développement humain élevé peuvent enfin être classées comme des régions semi-périphériques, alors que les régions moyennes et pauvres de l’Indonésie forment sa périphérie. Les régions les plus pauvres sont situées en Papouasie. Cette structure centre-périphérie a un lien très fort avec les disparités régionales.

Mots clés

 Jakarta
 Medan
 Bandung
 Surabaya
 Indonésie
 Asie du Sud-Est
 Afrique
 Métropolisation
 Centre-périphérie
 Disparités régionales
 Economie régionale
 Bien-être

Langue

fre

Numéro de thèses.fr

 2011PA100112

Droits

Copyright (tous droits réservés)