inscription
Portail d'information géographique

Casablanca, une "ville à l'envers". Urbanités métropolitaines au prisme de la marginalité sociale au Maroc

Auteur : Anglade Marie-Pierre

Discipline : Géographie

Université de soutenance

Tours

Année de soutenance

2015

Directeurs de thèse

Semmoud, Nora
Deboulet, Agnès

Description

Résumé

Cette recherche porte sur les mécanismes d’ajustement des différentes urbanités en présence à Casablanca, principale métropole du Maroc, par le biais de l’étude de l’appropriation d’espaces publics par des pratiques déviantes. La question des rapports mutuels entre les citadins déviants et l’ensemble des acteurs de la ville (citadins ordinaires et acteurs institutionnels de l’aménagement), incarnée dans le processus d’aménagement urbain du centre-ville à partir de 2002, permet de mettre en évidence l’importance de la visibilité de la transgression des normes sociales. Ces projets contraignant les citadins déviants à réadapter leurs lieux de vie à l’injonction à une urbanité policée sont analysés au regard des limites des compétences des citadins en situation de vulnérabilité et interrogent l’aménagement dans sa capacité à intégrer toutes les composantes sociales de la ville. Dans une démarche de type ethnographique, explorer l’articulation du lien social à la morphologie urbaine permet de comprendre les transformations des valeurs à l’oeuvre dans des situations de déviance, révélatrices de changements affectant les formes familiales et l’ensemble de la société marocaine, pour les hommes et les femmes en quête d’individuation.

Mots clés

 Casablanca
 Maroc
 Afrique du Nord
 Asie
 Métropole
 Urbanité
 Marginalité
 Espace public
 Aménagement urbain

Langue

fre

Numéro de thèses.fr

 2015TOUR1504

Droits

Copyright (tous droits réservés)