inscription
Portail d'information géographique

Les catadores et l'industrie du recyclage à Belém, Amazonie

Auteur : De Jesus França Acioli Edane

Discipline : Géographie

Université de soutenance

Paris 3, Universidade federal do Pará

Année de soutenance

2014

Directeurs de thèse

Droulers, Martine
Ramos de Castro, Edna

Description

Résumé

La destination des déchets produits par la société est invisible aux yeux de la majeure partie de la population du monde. Une métropole tropicale comme Belém jette près de 2000 tonnes de résidus par jour à la décharge de l’Aurá, plus grande décharge à ciel ouvert de l’Amazonie et unique site de destination finale des déchets produits dans la région de Belém. De la même façon que les résidus, les 2000 catadores qui tirent leurs revenus du traitement des « restes » de la société de Belém sont très peu connus et même invisibles. L’objectif central de la thèse est d’analyser la dynamique de l’organisation socio-territoriale de la chaîne du recyclage dans la région de Belém et le processus d’insertion du travail des catadores dans l’industrie du recyclage. Elle vise à éclairer la complexité de ce marché et le potentiel que représente le recyclage, en plus d’analyser la conséquence de la fermeture des décharges non contrôlées au Brésil : la disparition du ramassage des résidus, qui peut être remplacée ou non par le travail de « collecte sélective » dans les villes. Méthodologiquement on part de la compréhension dialectique de la réalité, dans laquelle les phénomènes sont liés de façon réciproque, contradictoire et en constante évolution. Nous avons recours à la technique de recherche-action comme instrument d’investigation et d'intervention sociale, menée par le travail de terrain en trois ans d’immersion dans le lieu et au sein de notre objet d’étude pour déchiffrer le monde du travail des catadores et le langage spécifique du marché du recyclage. Nous avons utilisé des entretiens ouverts avec des acteurs clés et la recherche documentaire, mais la principale source de données était empirique. Nous croyons que la fermeture de la décharge Aurá en 2014 est un problème de la ville de Belém et de sa population, car il s’agit de trouver la solution pour le traitement de tonnes de déchets que la société locale produit de plus en plus chaque jour et, aussi de créer des alternatives d’emplois et de revenus pour les catadores qui quitteront l’Aurá. Nous avons mis l’accent sur les activités de recyclage, à la fois comme une affaire d’entreprises et comme une modalité d’économie solidaire capable d’unifier dans le pays la circulation des marchandises, des services et des techniques dans les mains des réseaux de catadores et de générer des revenus, de conférer plus de dignité à des milliers de travailleurs qui sont à la base de cette industrie du recyclage.

Mots clés

 Belém
 Brésil
 Amérique du Sud
 Amérique
 Agglomération urbaine
 Déchets
 Recyclage
 Décharge
 Alternative d'emploi

Langue

fre

Numéro de thèses.fr

 2014PA030093

Droits

Copyright (tous droits réservés)