inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Molecular polymorphism of atlantic and mediterranean populations of the storm petrel Hydrobates pelagicus

Océanographie du Golfe de Gasgogne (Biarritz, 4-6 avril 2000)

Polymorphisme moléculaire des populations atlantiques et méditerranéennes d'océanite tempête Hydrobates pelagicus

Auteur(s) et Affiliation(s)

CAGNON, Christine
Université de Pau et des Pays de l'Adour, UFR Sciences et Technologies, laboratoire d'écologie moléculaire, Parc Montaury, BP 155, 64601 Anglet, France
LAUGA, Béatrice
Université de Pau et des Pays de l'Adour, UFR Sciences et Technologies, laboratoire d'écologie moléculaire, Parc Montaury, BP 155, 64601 Anglet, France
D'AMICO, Frank
Université de Pau et des Pays de l'Adour, UFR Sciences et Technologies, laboratoire d'écologie moléculaire, Parc Montaury, BP 155, 64601 Anglet, France
NISSER, Jacques
Centre de recherches sur la biologie des populations d'oiseaux, 55 rue Buffon, 75005 Paris, France
THIBAULT, Jean-Claude
Parc naturel régional de Corse, BP 417, 20184 Ajaccio, France
D'ELBEE, Jean
Laphy, CERS/Musée de la mer, BP 89, 64202 Biarritz, France
HEMERY, Georges
Muséum national d'histoire naturelle, centre de recherches sur la biologie des populations d'oiseaux, station maritime, plateau de l'Atalaye, 64202 Biarritz, France
MOUCHES, Claude
Université de Pau et des Pays de l'Adour, UFR Sciences et Technologies, laboratoire d'écologie moléculaire, Parc Montaury, BP 155, 64601 Anglet, France


Description :
Les zones de reproduction de l'océanite tempête Hydrobates pelagicus se limitent à l'Atlantique nord oriental et à la Méditerranée occidentale. Les colonies atlantiques semblent actuellement totalement isolées géographiquement des méditerranéennes, aucun échange ni déplacement de ces oiseaux entre la Méditerranée et l'Atlantique n'ayant été observé depuis plusieurs décennies. La distinction de deux sous-espèces, H. p. pelagicus pour l'Atlantique et H. p. melitensis pour la Méditerranée, a été proposée en 1985 par Hémery and d'Elbée sur la base de différences morphologiques, en particulier celles de la taille du bec. Des colonies atlantiques et une colonie méditerranéenne ont été comparées entre elles par l'analyse de marqueurs moléculaires. Sur la base de la séquence nucléotidique du gène mitochondrial codant pour le cytochrome b, les colonies atlantiques montrent un faible polymorphisme. Les individus de la colonie méditerranéenne sont, eux, semblables entre eux et diffèrent des individus atlantiques. L'approche moléculaire confirme donc l'existence de deux entités biologiques distinctes, se situant sur le plan taxonomique au niveau minimum de la sous-espèce. Elle suggère qu'il n'y a pas eu d'échange génétique récent entre ces deux inétapopulations. D'autres marqueurs moléculaires sont en cours d'analvse pour étudier la structuration au sein des deux sous-espèces.


Type de document :
Congrès

Source :
Colloque international d'océanographie du Golfe de Gascogne, 7, Biarritz, France, 2000-04-04, Actes de colloques - IFREMER, issn : 0761-3962, 2001, vol. 31, p. 157-163, Références bibliographiques : 12 ref.

Date :
2001

Identifiants :
isbn : 2-84433-054-1

Editeur :
Pays édition : France, Plouzané, Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer

Langue :
Anglais
Droits :
Tous droits réservés © Prodig - Bibliographie Géographique Internationale (BGI)