inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

L'accumulation du capital et les classes sociales en Tunisie depuis l'Indépendance.

Auteur :
BEN ROMDANE, M.

Description :
L'approche suivie par l'A. est d'ordre historique. Dans un premier temps, il étudie la période coloniale: rôle de la bourgeoisie européenne, domination de certaines classes autochtones (aristocratie régnante, bourgeoisie tunisienne, dans ses fractions agraires, industrielles et commerçantes). Pendant la période qui suit immédiatement l'indépendance (1956-1961), l'élite politique est étudiée en fonction de son origine de classe, celle-ci expliquant les limites de la rupture avec la dépendance coloniale. Pour la période d'économie planifiée (1962-1969), longuement analysée, l'A. montre la naissance de nouveaux rapports de production et de nouvelles contradictions de classes, avec l'émergence d'une bourgeoisie d'Etat| une attention particulière est accordée au tournant de 1968-1969 qui a vu la généralisation du système coopératif. Dernière étape: de 1970 à nos jours, caractérisée par la destitution de la bourgeoisie d'Etat et l'exercice de l'hégémonie par la bourgeoisie privée, l'importance prise par la nouvelle division internationale du travail et, corrélativement, la montée des luttes populaires. La thèse s'achève avec la répression du mouvement ouvrier (1978). Travail de qualité, fournissant une masse de données chiffrées, souvent d'accès difficile. Mais demeure exclusivement macro-économique, ce qui, à notre sens, en réduit la portée. (PS).


Type de document :
Thèse

Source :
Thèse d'Etat, Ph.D. thesis, 1981

Date :
1981

Editeur :
Pays édition : Inconnu

Langue :
Français
Droits :
Tous droits réservés © Prodig - Bibliographie Géographique Internationale (BGI)